Instagram: de faux influencers trompent les marques?

de faux influencers pour tromper les marques

Des comptes presque parfaits, des jolis filles, des images de rêve… Oui, mais tout ça c’est du fake. Devenir un influencer Instagram payé des milliers de dollars par post du jour au lendemain, c’est l’expérience qu’a tenté une jeune mannequin avec l’aide du site MediaKix.

C’est connu, beaucoup d’influencers gonflent leurs stats à coup de carte bleue. L’achat de followers et de likes est de mise dans la course à la gloire et à la séduction des marques. Dans le but de tester si cette manoeuvre pouvait avoir un réel impact sur un instragrammeur débutant, le site MediaKix a lancé deux comptes aux orientations différentes il y a de ça quelques mois.

Le premier, celui d’Alexa Rae, est le compte d’une jeune fille aux photos très léchées (réalisées en un seul shooting d’une journée), et le second celui d’un travel vlogger (à base de photos gratuites, et de jeunes filles blondes toujours de dos).

Les deux comptes ont été lancés uniquement à l’aide d’abonnés achetés via des plateformes en ligne, allant jusqu’à acquérir 15 000 nouveaux abonnés en une seule fois (Pour rappel, Instragram fait la chasse à l’achat d’abonnés, de likes et de commentaires. MediaKix étant au courant, ils ont commencé par acheter des followers par paquet de 1 000. Voyant que les comptes n’avaient pas été suspendus, ils ont augmentés leur quantité). Les deux comptes ont facilement dépassés les 30 000 abonnés chacun en moins de deux mois.

Est-ce que ça a marché?

Et bien oui. Passés les 10 000 abonnés (le palier requis par la plupart des plateforme pour la recherche de sponsors des influencers), MediaKix a pu inscrire les deux comptes et les proposer pour des partenariats rémunérés. Résultat, chacun des comptes a pu obtenir deux partenariats avec compensation financière et envoi de produits tests. Le compte de la mannequin lifestyle a même obtenu un partenariat avec une marque de maillot de bain!

On constate ainsi que les marques sont parfois peu regardantes sur les profils qu’ils embauchent pour faire leur pub,

mais il y a aussi une surprise du côté d’Instagram, qui ne voit rien d’étrange à l’acquisition de 15 000 nouveaux followers sur un laps de temps très limité. L’application n’hésitera pas en effet à vous faire subir un shadowban si vous aimez trop de photo d’un coup (150 en une heure étant une moyenne qui me semble assez juste), mais laisse passer ce genre d’anomalie.

Pour autant, je ne vous conseille pas de tester.

Dans le cas de MediaKix, il n’y avait pas de recherche de crédibilité pour leurs faux profils, puisqu’il s’agissait d’une enquête pour leur site internet. L’achat, qu’il soit d’abonnés, de likes ou de commentaires, est assez mal vu dans la sphère d’Instagram, et encore plus de la part des marques. En effet, elles cherchent à vendre leurs produits, et non à les exposer à des faux comptes!

source: Mediakix


Lire aussi: Qui achète des abonnés?

Et vous, avez-vous déjà été tenté par l’achat de followers?


 

Retrouvons-nous sur :

InstagramTwitterYoutube

Jules, blogueuse Grenobloise qui s'ennuie et aime les nouvelles technologies.

Laisser un commentaire