Géolocaliser ses photos : dangers et avantages

Géolocaliser ses photos sur les réseaux sociaux

Les avantages et les inconvénients de la géolocalisation sur les réseaux sociaux

Bon alors commençons par dire que j’ai une sainte horreur de la géolocalisation. Maintenant que c’est fait passons aux choses sérieuses. Les réseaux sociaux offrent dorénavant systématiquement une option de géolocalisation pour vos status ou photos. Si dans l’idée ça a pu paraitre bien à celui qui a lancé ça, dans la pratique c’est un bon gros nid à emm— ennuis, pardon, j’ai promis d’être plus polie.

On ne parlera pas de la carte géographique lancée récemment par Snapchat afin de vous situer sans faute à l’instant exact de l’envoi du Snap parce que cette invention là il faudrait la brûler.

Si vous ne l’avez pas encore fait je vous conseille d’ailleurs fortement d’activer le mode fantôme afin de disparaitre de cette carte.

Il y a-t-il vraiment des avantages à géolocaliser vos photos?

Avantages géolocalisation

L’avantage #1 est pour les business, magasins, restaurants etc. qui peuvent s’en servir pour accroitre leur popularité, et faire leur pub. Documenter un lieu aussi. Ce qui peut être bien si vous compter visiter un endroit et voir les photos que postent les autres. Voila voila. C’est pas fou non plus.

Je passe un peu vite sur cette partie car je considère que pour une personne physique les avantages de la géolocalisation sont presque inexistants, si ce n’est moindre par rapport aux inconvénients.

 

Et ces fameux inconvénients alors?

On les liste? Le premier inconvénient est le haut risque de cambriolage. En effet, les réseaux sociaux servent parfois à une fonction non anticipée à leur création: le repérage des maisons vides. En effet, si vous taguez votre selfie à l’aéroport Lyon-Saint-Exupéry, généralement c’est pas parce que vous faites vos courses. Nombreux chaque année sont les cas de cambriolages basés sur les informations divulguées sur internet, alors faites attention.

Cela est valable pour tous les réseaux sociaux : Facebook, Instagram, Snapchat, Twitter, et j’en passe (surtout Tumblr, je passe toujours sur celui-là bizarrement). La prudence est de mise, et l’idéal est de décaler vos publications dans le temps. Je sais, c’est comme l’idée de préparer le contenu d’un blog ou d’une chaine Youtube à l’avance, y en a beaucoup qui râle, mais croyez moi vous râlerez encore plus si vous trouvez votre appart complétement vidé à votre retour de vacances.

Géolocalisatin: dangers

L’autre inconvénient principal je vous le listerai avec une petite pensée pour vous mesdemoiselles; il s’agit du risque de stalking. Le stalking, c’est quand une personne se prend d’obsession pour vous (un ex, un pote, un voisin. Ça peut être n’importe qui) et vous espionne, dans le cas présent dans un premier temps par votre présence internet, pour ensuite amener cette obsession dans la vie réelle. En étant bien aidé par la géolocalisation. Un risque non négligeable quand vous remarquez le nombre de tordus qu’il y a sur les différentes applications, mais aussi dans le monde réel.

Qu’est-ce qu’on fait alors?

La meilleure chose à faire pour éviter les situations problématiques est encore d’attendre de ne plus être dans le lieu avant de géotaguer. Ça vous évitera des surprises généralement penchant plus vers le négatif. Alors certes, ça ne plait pas à certains, mais ça vous plaira encore moins quand votre ex relou débarquera à votre apéro entre copines.

Ensuite, faut-il mentionner qu’il est optimal et l’idéal de désactiver la géolocalisation chez vous? Ce serait dommage que tout le monde connaisse votre adresse quand même. Ça pourrait causer quelques problèmes non anticipés.

En bref, soyez prudents avec tous ces outils que l’on introduit dans notre quotidien sans bruit, mais qui ne sont pas sans conséquences réelles.

 


Lire aussi : Créer un lieu personnalisé sur Instagram et Facebook

Alors la géolocalisation on fout ça à la poubelle ou bien?

 

Retrouvons-nous sur :

InstagramTwitterYoutube

Jules, blogueuse Grenobloise qui s'ennuie et aime les nouvelles technologies.

Laisser un commentaire